Que penser du nouvel amendement de la Loi Veil ? Imprimer

Tous le monde connaît la loi Veil. Voté en 1975, elle permettait aux femmes enceintes de se débarasser d'un enfant indésirable. Quelques années plus tard, en 1981, on annonçait l'épidémie du SIDA.

Cette loi Veil, a fait l'objet d'un amendement ces derniers temps. Cet objet permet dorénavant aux femmes enceintes d'avorter au delà des cinq premières semaines de grossesses inialement prévu dans les dispositions de la loi en 1975. Elle permet aussi par le biais de la loi Royal anciennement ministre en l'éducation et de la famille et de l'enfance, aux jeunes lycéennes de prendre des moyens de contraceptions lorsque ces dernières ont eu des rapports sexuels sans protections particulières.


Manifestement les lois sont faites en fonction de l'avancement des moeurs dans la société dans laquelle on vit. Ces lois ont été faites pour répondre aux besoins d'une société en perpétuel mouvement. De nos jours, il y a trop de jeunes filles se trouvant enceintes, celles-ci sont de plus en plus jeunes. La société dans laquelle nous vivons a des besoins, et il faut limiter ces grossesses de jeunes filles à peine adolescente. Une question se pose : La loi Veil est-elle la solution au problème ?



Cette loi ne permet en réalité qu'un recul des moeurs !!! Elle permet aux jeunes filles de se livrer à des plaisirs charnels sans autres soucis que celui d'éventuellement être grondé par les parents, au cas ou ceux-ci seraient au courant des faits. La morale est donc en plein recul. La loi Veil n'incite pas les jeunes a tenir un discours et avoir un comportement sérieux, mais leur montre tout simplement qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent car de toute manière, la loi met à leur disposition des moyens de contraceptions et d'avortement à moindre coûts.



Concernant l'avortement, au delà du discours biblique et religieux en général, une question fondamentale s'impose : Qui peut dire à quel moment la vie commence, si ce n'est au moment de la fécondation ? Personne !!! Aucun scientifique n'a pu répondre à cette question !!! Chacun sait que le foetus a une vie intra-utérine.



Ainsi, l'avortement est considéré comme un homicide. Le meilleur moyen de ne pas avoir recours à ce genre de pratique est l'abstinence. Par conséquent, l'amendement de la loi Veil ne fait que donner la possibilité de mettre davantage de personne dans des situations périlleuses tant d'un point de vue morale que psychologique. Il n'est pas facile pour une jeune fille de 15 ans de décider seule d'avorter. En effet dans la plupart des grossesses invonlontaires, le garçon responsable s'enfuit, et les parents ne sont pas au courant !!!

J'ajouteri de plus, que cette loi ne répond pas aux besoins de la population. Celle-ci a davantage besoin d'information que de loi méconnu de tous et n'incitant pas l'ordre moral.

Morad